Papiers découpés

Catherine Schmidt

Créations personnelles
ou sur commande

Découpages

Catherine Schmidt est née en 1961 à Lausanne. Toute petite déjà, elle a un joli coup de crayon qu’elle améliore en travaillant le dessin avec son père, sculpteur sur pierre.

Adolescente, elle tombe par hasard sur une reproduction de papier découpé polonais et s’attaque alors à le redessiner en plus grand, puis à le découper dans de vieux papiers de découpage, avec de petits ciseaux droits de couture.

Depuis ce jour, la passion pour cet art ne la quittera plus.
Elle fabrique un cadre en noyer, aidée par son père, encadre son premier découpage et continue la découverte en faisant des copies de découpages de J.J. Hauswirth (Saanenland, 19e siècle.) A l’époque, on ne scannait ni ne photocopiait les motifs, mais on les redessinait à la main, avec plus d’imprécision évidemment, mais cet exercice de copie développait le sens du découpage et faisait progresser le dessinateur.

Une fois qu’elle maîtrise un peu mieux ses ciseaux, elle se lance dans des sujets de son invention, principalement composés de « Catherinosaures », bêtes fantaisistes sorties de son imagination, au museau pointu, à longue queue et au nombre de pattes croissant avec l’âge.

Après avoir renoncé pendant des années à découper des vaches, elle s’y lance finalement en 1992 et commence à découper des poyas plus ou moins élaborées. La forme et le style de ses vaches ont bien évolué en 20 ans !

Actuellement, la majorité de ses tableaux est composée de poyas, puis viennent les motifs de chats, hérissons, hiboux, chevaux et autres animaux, sans oublier de jolies lessives colorées entre deux arbres.

Elle travaille le papier noir, mais utilise aussi des papiers multicolores, choisis soigneusement dans des journaux illustrés.
Elle travaille souvent sur commande et fait ses encadrements elle-même. Chaque tableau est unique.

RondPoya très allongée